Touche Pas aux Nuits Lausannoises

Manifestation dansante pacifique du peuple de la nuit.


À propos
Nous protestons contre les restrictions imposées par la municipalité de Lausanne. Fermeture anticipée des clubs et des petits commerces.

Description
Nous sommes un collectif secret d'acteurs du monde de la nuit. Nous sommes les danseurs, nous sommes les oiseaux de nuit, nous sommes les barmans et les dj's, nous sommes la sécu, nous représentons les intérêts des clubbers et nous considérons que la politique sécuritaire menée par la municipalité de Lausanne est contre-productive et doit être combattue.

Manifestation dansante pacifique du peuple de la nuit le 11 octobre.

Une vingtaine d'établissements publics Lausannois resterons fermés toute la nuit pour afficher leur soutien à notre mouvement.

Prenez vos boissons préférées, des sifflets, des pétards et des banderoles

Notre première revendication:

Libéralisation COMPLÈTE et TOTALE des horaires de fermeture des établissements de nuit, sans taxe. Comme à Zürich, comme à Berlin, où tout se passe très bien, sans violences et sans nuisances. Baisse du nombre de bagarres de rue et des déprédations garantie! Si cette mesure est impossible à mettre en oeuvre, nous préconisons à défaut une heure de fermeture générale à 7h00 au plus tôt.

Notre deuxième revendication:

Suppression de l'article 77 du règlement du plan général d'affectation de la commune (RPGA) qui permet de fermer ou de restreindre les horaires des établissements publics de façon arbitraire

Notre troisième revendication:

Ouverture des petits commerces familiaux possible jusqu'à minuit (ou plus tard), avec vente d'alcool

Notre quatrième revendication:

Présence policière visible et efficace, ou agents de sécurité dans la rue pour protéger les noctambules et mettre hors d'état de nuire les individus violents, les voleurs et les dealers

Notre cinquième souhait:

Suppression de "l'heure blanche" qui interdit aux bars d'ouvrir à 5h00

Notre sixième exigence:

Facilité pour les groupes de musique et dj's locaux qui souhaitent organiser des concerts et événements de petite envergure dans les parcs lausannois jusqu'à 22h au plus tard, et avec horaires libres dans les forêts lausannoises.

Notre septième revendication:

Allégement des lois contres les nuisances sonores
Augmentation du volume à 93 décibels dans les bars et à 103 décibels dans les clubs. Possibilité pour les bars et commerces de diffuser de la musique sur les terrasses et devant les magasins.

Notre huitième souhait:

Légalisation des drogues douces.
Cette vieille revendication de LôZANE BOUGE nous parait toujours pertinente. Difficile de légitimer l'interdiction du cannabis alors que la cocaïne est en vente libre dans les rues de la ville

Notre neuvième exigence:

Proportionnalité des taxes pour les établissements publics en fonction de la capacité

Notre dixième souhait:

Suppression de la taxe sur le divertissement
Back to Top